Ce que vous ne saviez pas sur le Taj Mahal

image

Qui ne connaît pas l’Inde a forcément entendu parler un jour du Taj Mahal (ne serait-ce qu’en regardant Prison Break). Ce lieu majestueux, construit par le Shah Jahan en l’honneur de sa troisième femme, Mumtaz Mahal, décédée en donnant naissance à leur 14e enfant. Un mausolée à la démesure de son chagrin d’amour. Situé à Agra, le site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO ne se présente presque plus. A la place, nous avons donc choisi de vous livrer quelques « fun facts » (attention, appellation à prendre au second degré par moment).

Une construction emplie d’émotion
Déçu des propositions des architectes de sa cour, le Shah décida de solliciter le meilleur architecte perse pour réaliser le monument qui abritera le corps de son épouse bien-aimée. Pour s’assurer que le travail de l’architecte soit à la hauteur de ses attentes, la légende raconte que le Shah fit assassiner la fiancée de ce dernier. Comprenant alors la douleur du suzerain, il fut à même d’imaginer le Taj Mahal. La construction dura tout de même 22 ans.

Un travail unique… et sanglant
20 000 artisans furent nécessaires à la construction du Taj Mahal. Mais une fois les travaux finis, pas question de laisser à quiconque l’opportunité de copier l’oeuvre. C’est pourquoi le Shah décida de s’assurer que le monument resterait unique en coupant les mains des ouvriers qui aidèrent à sa réalisation. On dit aussi qu’il leur aurait fait arracher les yeux. Bien évidemment, aucunes preuves archéologiques ne viennent appuyer ces allégations.

image

Une symétrie brisée
A l’origine, le Shah comptait tenir compagnie à son épouse en reposant également dans un lieu à la hauteur du Taj Mahal. Ce pourquoi il aurait souhaité la construction d’un Taj Mahal noir, situé en face de celui d’origine, les deux étant séparés par le fleuve qui traverse Agra. Mais cinq ans après la finalisation du premier monument, le Shah Jahan fut renversé par l’un de ses fils et finit ses jours enfermé dans le fort d’Agra. Le Shah Aurangzeb ne souhaitant pas financer le mausolée de son père déchu, il le fit donc enterrer à son décès aux côtés de son épouse. Une décision qui brisa la symétrie pourtant parfaite du mausolée renfermant le corps de Mumtaz Mahal.

Un lieu inspirant
Le Taj Mahal est perçu dans le monde entier comme un symbole d’amour. L’Inde ne fait pas exception. Récemment s’est ouvert au cœur d’Agra un café tenu par des survivantes d’attaques d’acide, le Sheroes Hangout. Le choix de la ville a notamment été déterminé par la présence du Taj Mahal. « Ces attaques sont souvent dues à des querelles amoureuses. La présence de ce café ici est pour montrer que le Taj Mahal est un symbole d’amour, pas de l’acide jeté aux visages de femmes qui ont refusé un homme », explique-t-on dans ce café.

image

Tant d’anecdotes peuvent faire sourire, étonner, ou encore horrifier… mais au-delà des légendes,  rien ne peut décrire cet instant où le Taj Mahal apparaît à la lueur du jour, flottant sur les nuages formés par la brume du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.