L’Inde, terre de spiritualité dominée par l’hindouisme

L'hindouisme est toujours très pratiqué en IndeL’Inde, pays aux multiples facettes mais surtout à la richesse spirituelle peu commune. Ce ne sont pas moins de sept confessions qui s’y sont développées : le bouddhisme, le jaïnisme, l’islam, le sikhisme, le christianisme, le zoroastrisme et bien évidemment l’hindouisme. C’est sur cette dernière que nous allons nous consacrer dans le cadre de ce projet.

L’hindouisme demeure aujourd’hui l’une des plus anciennes religions qui existent et qui, surtout, continue à être pratiquée. Contrairement aux religions dominantes actuelles, on ne lui connait aucun fondateur, à part peut-être l’humain de manière générale. L’hindouisme est réputé pour son panthéon divin impressionnant. En effet, à une époque, on lui comptait pas moins de… 330 millions de dieux. Il est nécessaire de préciser que la population mondiale était estimée au même moment à… 330 millions d’âmes vous l’aurez deviné. L’hindouisme repose sur une simple vérité : chaque être possède en soi une part de divin. De ce précepte est née la formule de salutation « Namaste » qui signifie que celui qui salue reconnait la divinité qui habite en son interlocuteur.

Il faut également comprendre que chaque divinité vénérée par les hindous ne représente qu’un aspect de l’unique réalité ultime, aussi appelée « brahman » ou Être suprême. Attention, brahman n’est pas un dieu unique, il s’agit en réalité d’un concept. De l’idée que chaque élément qui compose notre univers contient une part de divin. L’Être suprême est incorporel, indescriptible, omniscient et omniprésent. Les dieux les plus connus de cette religion forment une triade, ou « trimuriti », composée de Brahma, le créateur, Vishnu, le préservateur et Shiva, le destructeur. Trois incarnations pour un seul et même processus en somme. L’Être suprême va ainsi prendre un nom différent selon l’action qu’il accomplit, l’hindou peut ainsi se choisir une divinité de prédilection tout en continuant de vénérer l’Être suprême, le concept de brahman.

Des concepts de vie

L’hindouisme comprend de nombreux préceptes pour inculquer aux croyants une manière de vivre. La pierre angulaire de la culture hindoue repose tout d’abord sur les quatre Veda -issus des quatre bras de Brahma- les « livres de la connaissance ». De ces textes sont issus de nombreux concepts que l’on retrouve encore aujourd’hui dans l’Inde moderne. Le rita notamment, qui est la loi naturelle, la vérité morale qui ordonne l’Univers. Il est lié au Dharma, la morale universelle qui attribue à chaque être une voie vertueuse selon sa classe sociale, sa caste…

Il existe aussi les quatre varna, qui ont établi des castes dont est issu le système de castes qui régit aujourd’hui la société indienne. A l’origine, il en existait quatre : les Brahmins (prêtres et professeurs), les Kshatriyas (rois, gouverneurs et soldats), les Vaishvas (agriculteurs, éleveurs, artisans et marchands) et les Shudras (ouvriers).

Parmi les différents concepts développés au sein des Veda, on retrouve ceux de l’Atman, l’âme individuelle, du Maya, le pouvoir créateur, du Karma, la loi de l’action et de la réaction et du Samsara, le cycle de mort et renaissance. L’hindouisme repose sur le principe que chaque vie humaine est soumise à un cycle de renaissance. Le choix de réaliser au cours de sa vie de bonnes ou de mauvaises actions conditionne la nature de la prochaine incarnation. L’hindou aspire à atteindre un état où il parvient à s’affranchir du Samsara. Pour ce faire, il doit abandonner le monde de l’ego au biais de trois formes de pratiques spirituelles : le jnanamarga, la voie de la connaissance, le karma-marga, la voie de l’action et le bhakti-marga, la voie de la dévotion pure. L’accomplissement de ces chemins donnera la dissolution du soi, l’âme intime de l’individu (Atman) est manifestée et se fond avec l’Être suprême, se libérant ainsi définitivement du cycle des réincarnations. Cette libération est appelée Moksha.

L’hindouisme recèle d’histoires, de légendes et de concepts de vie que nous tenterons de vous expliquer au fil de notre voyage au sein de cette terre de spiritualité.

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *