Qui compose l’équipe des Mythologies revisitées ?

Allez on va essayer de faire simple et court et surtout éviter de vous raconter notre vie… bon un peu quand même. Commençons par le commencement : celle qui se cache derrière ces articles que vous lisez tous les jours (si, si on le sait !), qui s’occupe de ce site internet et qui a écrit le livre qui a lancé l’idée de ce projet : moi. C’est bien résumé, hein ? Bon allez, je me la joue un peu sérieuse deux minutes pour me présenter.

Moi, c’est Agathe, j’ai 24 ans. 21 à l’époque où j’ai fini d’écrire mon roman, 23 au moment où il a été publié et que ce site s’est lancé. Je ne sais pas si l’âge est important, en tout cas, j’aime à me dire que j’ai accompli certains objectifs de ma vie avant mes 25 ans… mais la suite reste à venir !

Journaliste de profession, écrivain de cœur. J’adore voyager et je suis passionnée de mythologies. Tout cela combiné, ce n’est pas très étonnant donc, que je me sois lancée dans l’écriture d’un roman. Débuté au collège, repris de zéro au lycée puis finalement repris pour de bon une fois mes études terminées, le premier tome est sorti en novembre 2014.

Il était temps de penser au second (car l’histoire a été imaginée comme une trilogie)… Et d’imaginer un projet un peu fou. Celui de reproduire les pas des personnages de mon roman à travers les pays, mais surtout à travers leurs découvertes des premières civilisations et religions. Pour ensuite partager avec vous ces rencontres et découvertes, que vous puissiez emboîter leurs pas, même de manière virtuelle.

Mais un projet pareil ne pouvait être réalisé seule ! Ou bien peut-être que si, mais qui a dit « le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé » ? Il en va de même pour le bonheur de voyager.

Quoi qu’il en soit, place désormais à l’équipe qui s’est formée au fil de l’aventure :

Anaïs (Pérou- un bout d’Irlande – Norvège). Anaïs, c’est ce que l’on appelle dans un roman « l’élément déclencheur ». C’est celle qui, en entendant parler de mon idée un peu barrée, a crié « banco ! ». Ou presque… Le fait est qu’elle a tout de suite encouragé la mise en place du projet et s’est proposée pour m’aider à le concrétiser. Une bouffée de gratitude envers elle, et envers le travail accompli à mes côtés depuis le début du projet.

Pour la bio express : Anaïs a un master en coopération internationale mais s’attelle désormais à devenir professeure des écoles. Une passion commune, les voyages bien sur, mais également les livres. Nous avons grandi avec les mêmes romans, et une bibliothèque partagée, si l’on peut dire.

Si je vois le monde à travers des mots, ma chère amie, elle, le fait en images. Un coup d’œil précieux, sur lequel je compte de nouveau à la veille de notre départ vers le Nord ! La demoiselle a également 24 ans, et pour la petite histoire, nous nous connaissons depuis que nous en avons 8. Voilà, vous savez tout !

Aurore (Irlande – Norvège). Un petit air de famille diriez-vous ? Allez, je vous donne un indice : sa sœur -jumelle- a été décrite juste au-dessus. Si visuellement on peut s’y perdre, mentalement, il n’y a aucun risque. Aurore est passionnée d’histoire de l’art, d’ailleurs elle a été terminer sa licence… à Rome, rien que ça ! Armée également d’une licence de droits elle s’attaque désormais à concrétiser le tout avec de beaux projets à la clé dont on lui souhaite qu’ils réussissent.

Aurore, c’est la contemplation intérieure. Ce sont des idées qui bouillonnent en profusion dans son esprit. Vous avez d’ailleurs eu le plaisir de la lire sur un des articles de notre périple en Irlande. Je propose les sujets, Aurore pense à d’autres moyens de les améliorer.

Aurore, c’est aussi un esprit artistique. Elle a d’ailleurs failli être l’auteure de la couverture de mon roman. Si cela ne s’est pas concrétisé au final, ce n’est que partie remise ! Elle ne s’en sortira pas à si bon compte…

Charlotte (Inde). Je vous présente ma sœur ainée. Elle rêvait d’aller en Inde, j’avais besoin de m’y rendre pour mon projet. Il n’en fallait pas plus pour unir nos forces. A 27 ans, Charlotte est professeure des écoles. Elle a donc ce côté un peu plus « organisé » qui me fait défaut parfois. Ensemble, nous avons pu mettre en place un parcours qui répondait le plus aux besoins et envies de chacun.

Charlotte est passionnée de culture indienne et pratique par ailleurs la danse Bollywood mais aussi le Bharata. Elle a la chance d’avoir une prof reconnue dans son domaine et faisant partie de rares initiés, formée par des maîtres bouddhistes. Nous avons eu l’occasion de la rencontrer en Inde et de l’observer dans sa pratique.

 

 

Voici pour les présentations, j’espère que tout cela vous a permis de mieux comprendre ce projet et les personnes qui le composent.

Suivez notre périple via ce site, ou notre page Facebook.

Bienvenue dans notre équipe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *